J’aurais voulu être un artiste…

Voici un slam, pour vous, un truc pas facile à lire peut-être, plus facile à écouter. Je vais penser à l’enregistrer dans ce cas. Je l’ai écrit pour une éliminatoire sur Second Life, pour me qualifier et participer au prochain tremplin Slam du Mans, en mars 2014. Je l’ai lu depuis à mes amis du groupe de lecture et lors de la dernière soirée slam sur Caen, mardi dernier. Grace aux conseils avisés d’une amie, je progresse dans la diction, le rythme, les pauses, les accentuations… et j’espère qu’il va rester dans mes préférés.

Comme j’ai bien envie de me distinguer, j’en ai un autre tout nouveau et un en cours de finition. Si seulement vous pouviez venir voir ça… mais il se peut aussi que, le succès aidant, je me déplace pour aller défier vos équipes locales, donc vous le verrez… peut-être.

Avec mes slamlutations, mes lecteurs !

J’aurais voulu être un artiste…

J’ai pas dit que j’pouvais gagner
Juste dit que j’pouvais participer
Que j’avais un tas de choses à dire
Pour le meilleur ou pour le pire
Qu’il me manquait juste le courage
Pour entamer l’enivrant partage
Et un public qui applaudisse
Et qui m’élise, en toute justice
Comme le show-man de l’année
Le gars cool et très aimé

J’ai pas prétendu pouvoir le faire
Mais essayez donc de m’faire taireTeleviseur
Nous vivons à l’ère numérique
C’est notre marque de fabrique
Monsieur tout le monde peut s’éclater
En un passage à la télé
Madame Machin trouve le bon prix
Et le quidam à tout compris
Consonne, voyelle !
As-tu sorti la poubelle ?
Plus tard ! J’veux voir le champion
La pétasse de luxe et puis l’espion
Le cuistot qui désespère
Le docteur fou et les experts
Le gars tout bleu, les filles d’à coté
Les canassons et les boules numérotées
L’interview à l’Elysée du président
Les grèves, les catastrophes, les accidentsBallon foot
Le dernier né du roi des cons
Et l’ivresse au fond du flacon
La gonzesse du footballeur
La détresse du monde et ses malheurs
Le dernier spécimen d’un truc poilu
Et le chanteur qui montre son c..
Un ours des Pyrénées en balade
Un troupeau de vaches malades
Un débat parlementaire à l’Assemblée
En Grèce, la terre a tremblé
Le banlieusard honnit la SNCF en grève
Toujours, en Afrique des enfants crèvent
Toujours, encore, toujours, plus fortvache
On s’en fout, on a le sport
Le Tour de France et le dopage
Le Tour du Monde en équipage
Le Tour d’Espagne, le Tour d’Italie,
Le Tour des Flandres et d’Australie
On veut croire que tout peut tourner
Et à la première chute on est consternés
Mais tout ça n’arrivera pas ce soir
Mesdames et messieurs, bonsoir
Je suis le slammeur qui déchire
Vous en avez vu de bien pire
Mais si, souvenez-vous, à la télé
Le présentoir officiel de tous les fêlés
Là où vous avez vu votre propre voisineCupcake
S’effondrer en larmes dans sa cuisine
Madame Machin faire des cup cakes
Et Pamela Truc faire sa sex tape
On s’en fout de la pudeur, faut du réel
Du croustillant, de la télé poubelle
Du sang, des larmes, des adultères
Des boissons sucrées qui désaltèrent
Des catastrophes, des enlèvements,
Des raz de marée, des ouragans,
Des légumes surgelés,
Des ménagères décervelées
Un mélange tout à fait explosif
Qu’on décrit comme exclusif
Alors que c’est du rabâché
De la bouillie déjà mâchéeile_deserte
Pour oublier la dévaluation
Visitez l’Ile de la Tentation
Dans la bande, une blonde incendiaire
Un prof d’aérobic et une infirmière
Un ingénieur au chômage
Une marchande de fromage
Une jeune fille au pair
Un papy encore vert
Et puis, il y a Sylvie
Spécialiste de la survie
Qui va trahir Jérémy
Pour un plat de spaghetti
Voilà l’humanité qu’on nous propose
L’exemple qu’ils donnent m’indispose
Bourdieu doit s’retourner dans sa tombe
Et Gandhi vouloir poser des bombes
Et moi, vous m’direz, qu’est ce que je fais là
A jouer les durs, les fier-à-bras
Au lieu de rester tranquille chez moi
A grignoter du chocolat !
Ben moi, je sors, madame !
J’use mes charentaises sur l’macadam
Pour le plaisir d’une bonne rime
Et comme remède à la déprime,
Je slamme, madame !
Je slamme !

© Frédéric Casset – 11/2013

A propos Frederic

Pas de temps à perdre, redonne-moi un peu de ces délicieuses douceurs !
Cet article a été publié dans Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour J’aurais voulu être un artiste…

  1. josydhoest dit :

    Merci de décoiffer! D’en mett plein le nez …
    mêm si tu réussi à faire gerber
    ce petit monde trop bien classé
    dans les cages comme ceux qui sont à la télé.

    Merci l’ami slammeur !

  2. babybelle14 dit :

    quel débit!!!
    pas de répit
    c’est tout joli
    mon petit freddy
    bisous bisous

  3. L'Ornithorynque dit :

    Ca eût payé
    Mais ça paie plus
    La vie d’artiste.

    Et « slam » fait la porte …

  4. giselefayet dit :

    Super bien envoyées
    Ces rimes sans délibéré
    Une claque au kilomètre
    à tous ces pros du paraitre
    Bravo pour ce slam engagé
    Contre les fondus encagés .
    Bonne fin d’année
    Bises

  5. moi j’aurai bien voulu l’entendre … bise mon top gun et bonne fin d’année 🙂

Répondre à josydhoest Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s