La Première Danse

Il semble que les hommes aiment moins danser que les femmes… et c’est le cas chez moi ; je frustre ma moitié en ne l’emmenant pas danser. Il m’est venu aux oreilles des histoires de séduction sur fond de valses ou de tangos… et j’ai écrit ce qui suit.
C’est d’ailleurs assez sage quand je repense à cette copine qui me disait quelque chose comme:
“Si à la fin de la danse ton cavalier n’a pas envie de te violer, c’est que tu danses mal !”
Un peu exagéré, sans doute…
Et non ! Je ne danserai pas ! Je garde le sac de ma femme !

La première danse

Lady ? Tu veux m’apprendre à danser ? Dans un premier temps, je fournirai les sabots pour protéger tes orteils ! Sourire Et puis merci de m’accompagner dans mes poèmes déjà !

Publicités
Cet article a été publié dans Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour La Première Danse

  1. Coucou Frédéric !
    Hé bien moi qui adore danser, j’avoue qu’avec une telle plume, cela devient un vrai plaisir 😉
    Tout les ingrédients y sont, il est vrai que la danse peut-être un partage très sensuel, pourtant il reste pour moi un vrai bonheur tout simplement, l’amour de la danse. De là a mettre mon cavalier en ébullition, whouai…. Par contre c’est un délice que d’être dans les bras d’un excellent danseur, ayant une certaine fermeté dans les bras 😉

    🙂 je te dépose peut-être l’envie de t’y mettre, un bon zouk !
    Superbe travail vous deux, merci à vous d’un tel délice
    Zou je file !

  2. patous77130 dit :

    j’aime beaucoup
    merciii
    la danse j’adoreeee………….
    on peut aimer la danse sans être violé à la fin
    rhooo!!!!!!!!
    ce qui est bien justement c’est que c’est un moment spécial en courte durée
    bravo Frèd et Lady
    Pat the fan

  3. patous77130 dit :

    bisousssssssssssssssssssssssssss vous deux

  4. josydhoest dit :

    Yep !!! J’ai appris à valser avec un superbe cavalier ! à l’endroit … à l’envers … c’était mon père !!! Cette valse qui a mis le temps de s’intégrer dans mes pas … Je la danse seule mais je la danse encore, ce sont mes bras qui m’étreignent les épaules, et si tu savais comme je m’y sens bien dans ces bras là … les miens …
    Superbe ton billet je suis toujours émue quand je te lis

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s