Trois Marins… et des années plus tard.

Voici mon coup de cœur du jour, et ma petite larme aussi que je vais essayer de partager…

C’était il y a… 37 ans, une vie pour certains de nos anciens, un jeune garçon prenait son sac à dos et partait sur les routes de Bretagne avec un ami. Le sac était lourd, trop lourd, plein de conserves si aisément prises sur les rayons de l’épicerie maternelle, d’autant que ma mère s’inquiétait un peu de ma subsistance.

C’était une tente pour deux, un réchaud à gaz, une vieille casserole en alu et des raviolis au petit déjeuner.

alan_stivellC’était deux sœurs aussi, dont mon ami, sans rien me dire, s’était rapproché. C’était un jour où nous sommes allés les voir, où nous avons quitté le camping des hauteurs de Morlaix pour leur résidence familiale.

C’était des sourires, de la timidité, des envies et cette idée qu’on avait tous à cet âge là, qu’on a la vie devant nous, que rien n’est pressé. C’était la plage, avec la mer étale et des algues qui flottaient à perte de vue, et un radeau gonflable que nous avions emprunté à deux.

C’était… c’était même pas un baiser mais tellement de douceur. J’étais romantique à 16 ans et je ne regrette rien, alors… alors pourquoi mes larmes coulent quand j’écris tout ça ? Je ne me souviens même pas de son prénom. Qui vais je encore oublier ainsi pour ne garder que l’image du lieu et mes sensations ?

J’avais une guitare et je chantais Alan Stivell… (pas jeune non plus, le barde), je chantais Tri Martolod que j’ai retrouvé il y a trois jours sur les lèvres d’une même pas bretonne et aujourd’hui chanté par Nolwenn Leroy. Il m’est revenu des envies de chanter, fort, pour chasser les émotions perdues… et verser quelques larmes que je ne sais si elles sont de bonheur ou de nostalgie. J’ai besoin d’écrire aujourd’hui, des choses à faire, à finir, je me sens fragile et c’est plutôt bon signe quand j’ai des mots à aligner.

Si vous chantez avec moi, je l’entendrai, n’en doutez pas ! Et tant que nous chanterons ensemble, je n’oublierai rien !

Tri martolod yaouank… la la la…
Tri martolod yaouank i vonet da veajiñ
(bis)

E vonet da veajiñ, gê!
E vonet da veajiñ (bis)

Gant ‘n avel bet kaset… la la la…
Gant ‘n avel bet kaset beteg an Douar Nevez (bis)

Beteg an Douar Nevez, gê!
Beteg an Douar Nevez (bis)

E-kichen mein ar veilh… la la la…
E-kichen mein ar veilh o deus mouilhet o eorioù (bis)

O deus mouilhet o eorioù, gê !
O deus mouilhet o eorioù (bis)

Hag e-barzh ar veilh-se… la la la…
Hag e-barzh ar veilh-se e oa ur servijourez (bis)

Pelec’h hor graet konesañs, gê !
Pelec’h hor graet konesañs (bis)

En Naoned er marc’had… la la la…
En Naoned er marc’had on-oa choajet ur walenn (bis)

Trois jeunes marins, tra la la…
Trois jeunes marins s’en allant voyager
(bis)

S’en allant voyager!
S’en allant voyager (bis)

Le vent les a poussé… la la la…
Le vent les a poussé jusqu’en Terre-Neuve (bis)

Jusqu’en Terre-Neuve!
Jusqu’en Terre-Neuve (bis)

A côté de la pierre du moulin… la la la…
A côté de la pierre du moulin ils ont jeté l’ancre (bis)

Ils ont jeté l’ancre!
Ils ont jeté l’ancre (bis)

Et dans ce moulin… la la la…
Et dans ce moulin il y avait une servante (bis)

Où avons-nous fait connaissance!
Où avons-nous fait connaissance (bis)

À Nantes au marché… la la la…
À Nantes au marché nous avions choisi un anneau (bis)

Publicités
Cet article a été publié dans Humeurs. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Trois Marins… et des années plus tard.

  1. soryu64 dit :

    les Pyrénées sont à des années-lumière de la Bretagne, non, ce ne sont pas les marins que nous chantons ici mais les bergers de nos montagnes. La nostalgie, les envies de bonheur, les larmes au bord des yeux, les souvenirs parfumés d’herbes sauvages sont néanmoins les mêmes. Bisous Fred.

  2. fanfan la reveuse dit :

    Mon dieu Frédéric comme c’est beau, profond, j’y suis, je ressens tout tes sentiments.
    Impossible de rester insensible et je n’ose penser dans quel état d’esprit tu étais en l’écrivant………….
    Merci Frédéric, tu donnes tant de toi sans pudeur, je t’admire pour cela 😉

    Bonne fin de dimanche toi !
    Bisous doux

  3. Frederic dit :

    Bientôt le clip de Fred et Lady ! Nous y travaillons 🙂

  4. Martine Bond dit :

    Ah que c’est beau… en plus, j’adore cette chanson, la vraie bien sûr que j’écoute très souvent, je l’ai mise en sonnerie de portable aussi !
    Bises et merci Frédéric

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s