A propos de jalousie…

Il faut que je vous explique le pourquoi et le comment.

Le pourquoi part d’une réflexion sur la différence entre jalousie et possessivité. La jalousie dans le cadre d’une relation est liée à la peur de perdre un être aimé, alors que la possessivité n’inclut pas de notion d’amour, juste un besoin de posséder. Pour chacun, il n’est point nécessaire d’avoir déjà une vraie relation ; on peut éprouver les deux pour une personne inconnue. Les deux sont toujours irrationnelles et on ferait mieux de profiter de l’instant présent plutôt que de penser à un après privé de l’autre.

Le comment… J’aime beaucoup ce texte, que je considère comme un de mes meilleurs, sinon le meilleur. Il m’a fallu descendre en moi et j’ai vraiment ressenti certaines choses désagréables en l’écrivant. Il n’y a pas à s’y tromper, l’envie de garder un être cher l’emporte sur l’envie d’un iPhone ou d’une salière électrique ! Quoique… un être envieux doit reporter ses sentiments sur d’autres choses si il est assuré de sa relation amoureuse.

Connaître sa passion

Le fond a été réalisé en moins de 15 minutes par Lady… et je trouve qu’elle dédramatise le texte de belle manière. Merci, ma Lady, et bonne journée à toutes et tous !

A propos Frederic

Pas de temps à perdre, redonne-moi un peu de ces délicieuses douceurs !
Cet article a été publié dans Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour A propos de jalousie…

  1. fanfan la reveuse dit :

    Bonjour Frédéric !

    Un très beau texte malgré la gravité de celui-ci. Je comprends combien il a dû être difficile de le « sortir », le plus profond de soi…………
    Je l’aime beaucoup, il est touchant, merci Frédéric 😉
    Merci aussi à Lady 🙂
    Bon week-end à toi !
    Bisous doux

  2. giselefayet dit :

    Un tres beau texte en effet , le peur de perdre l’être aimé nous plonge vraiment dans cette tornade affective . Merci d’avoir cherché au plus profond et de l’avoir partagé .
    Bonne journée
    Bisous

  3. soryu64 dit :

    un beau texte ! lequel d’entre nous n’a pas eu peur, une seule fois de perdre l’être aimé ?
    La boule au creux de l’estomac, ou le cœur qui s’emballe déraisonnablement et le soulagement quand on apprend qu’on s’est trompé.
    Juste une petit hic, je ne suis pas arrivée à lire tout le texte, le fond est un peu trop foncé sur mon écran(peut-être ?) et certains mots ne sont pas visibles. Bisous

  4. patous77130 dit :

    c’est un très bel écrit
    je trouve que plus c’est émouvant et plus c’est beau
    bravo toi et Lady
    mes bisoussssssssssssssssssss
    sssssssssssssssssss

  5. Laisses les portes de l’enfer se refermer Fred !!
    Et tournes toi vers un ailleurs plus prometteur …
    carpe diem ? idem !
    on survivra tous !!
    bisous

    • Frederic dit :

      Les portes vont se refermer, celles de l’enfer.
      D’autres vont s’ouvrir, vers demain, pas ailleurs mais demain. Je ne cesserai pas de tourner mes regards vers le prochain jour car je sais qu’il me rapproche de quelque chose que j’attends, que je veux, et auquel je ne renoncerai pas.
      Une seconde ou un siècle… il n’est pas de durée que mes mots ne peuvent traverser pour trouver un cœur qui bondira en les recevant 🙂
      Des mots, des bras, un cœur… idem !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s