L’été, mode d’emploi.

Atelier à thème mots chez Caroline

Atelier à thème : Saveurs d’Été , mots imposés:
Glace, sorbet, lunettes, robe, plage, cassis

L’été est l’occasion de satisfaire ses gourmandises tout autant que de se ressourcer, que ce soit en bandes organisées ou seuls.
TR90-Frames-Shutter-Sunglasses-RICO-     Quoi de plus agréable que de se retrouver au soleil à déguster une glace au caramel ou un sorbet au cassis, tout en surveillant, de derrière ses lunettes noires les petites robes de plage qui passent en ondulant au gré du vent ? Ne jamais oublier l’accès à un point d’eau pour nettoyer le mélange de glace et de salive qui coule sur le ventre… rentré au maximum, à cause des petites robes de plage, justement !
    Quoi de plus sensuel que de laisser glisser les grains de sable chaud entre ses orteils qui gigotent, tandis que le vent du large vient faire vibrer le duvet d’un mollet plus habitué à arpenter des couloirs froids que des jetées de bois blanchis par la mer ? Ne pas oublier ses tongs, parce que le sable chaud peut devenir vite brulant et donner des airs ridicules au playboy le plus sexy qui s’y aventure en roulant des épaules !
    Quoi de plus convivial que de se répondre, d’une terrasse de café à l’autre, par le tintement harmonieux des glaçons qui se frôlent dans des boissons aussi colorées que gazeuses ? "Et ma paille ? Vous avez oublié ma paille !"
8120c74937434e43932499ded935ccd46e3679df     Quoi de plus exotique de pouvoir se soulager dans l’eau, et de sentir ce petit courant chaud vous caresser la cuisse avant de se perdre dans le sillage d’autres baigneurs… qui en font autant ? D’ailleurs, ça sert à quoi de râler quand on se la secoue dans le lavabo alors qu’on ne dit rien quand il s’agit de groupes entiers de touristes dans notre eau certifiée "Pavillon Bleu" ? Hein !
    Quoi de plus charmeur que de proposer à votre voisine de plage de lui passer de la crème solaire aux endroits qui lui sont… lui semblent inaccessibles, et en profiter pour tester la fermeté du bas de son dos ? Garder un oeil alentours afin de parer à toute arrivée de la moitié masculine de la naïade, déjà bien énervé parce qu’il n’a pas réussi à prendre le moindre maquereau dans l’eau graisseuse du port… et qu’il compte bien passer sa mauvaise humeur sur quelqu’un !
6bc41066-edd5-44ff-b3a1-538d16dfe442     Quel plaisir de se promener nu pieds sur le bitume ou le béton, libéré des chaussures malodorantes et étroites que l’on porte d’habitude, flânant, la truffe frémissante, l’œil aux aguets des jolies rondeurs de toutes ces beautés hollandaises ou normandes. Ne jamais oublier que d’autres mammifères, quadrupèdes ceux-la, ont aussi la truffe frémissante… et des envies de poser leurs déjections sur les trottoirs offerts à votre convoitise !
    On va se hâler doucement pour obtenir une jolie teinte dorée, n’oubliant pas notre spray indice 30 et des expositions scientifiquement calculées. Pourquoi faut il toujours préférer le débardeur au torse nu, au risque de porter de jolies bretelles blanches pendant les semaines qui vont suivre ?
    A nous les repas pique nique à base de tomates et de concombre et, puisque les vacances sont l’occasion de quelques excès, nous choisirons un petit restaurant bien sympathique pour un diner avec notre naïade désormais bronzée; sa moitié mâle a dû regagner Paris pour finaliser un dossier urgent… ce que vous vous proposez aussi de faire, sitôt le diner achevé ! Cependant, garder à l’esprit que, les mois d’été, les frites sont comme les peaux exposées au soleil… blanches et grasses !

Dans les rôles principaux:
La glace, le sorbet, le cassis, les lunettes, les robes et la plage.

Avec, par ordre d’entrée en scène:
Il y en a trop, c’en est plein, comptez vous-même si vous ne me croyez pas !

A propos Frederic

Pas de temps à perdre, redonne-moi un peu de ces délicieuses douceurs !
Cet article a été publié dans Atelier. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour L’été, mode d’emploi.

  1. Mary Athenais dit :

    Génial ton billet Mon Fred. Quel talent !!Plein de bisous !!

  2. Fanfan dit :

    Que tu décris bien la vie, si poétiquement que cela en devient bonne enfant :-)Encore un moment intense de plaisir, merci à toi !Bisous doux

  3. PAT dit :

    Frèd un texte si vraivivement que j’y sois à la plagebisousss de moi pour toi

  4. Caroline dit :

    on y va quand a la plage ,ma peau est trés sensible PTDRRRRR bel écrit bisousssssss Fred

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s