Atelier chez Régine, L’Edifiante Histoire de RMI.

Ecriture en folie N° 41 chez Régine

Syllabe de la semaine: ANN

Capitaine Le vaisseau avait touché terre le 24 décembre de l’année 1623 et le capitaine Roger Martin Isidore de La Frange, qu’une certaine partie de l’équipage persistait à appeler RMI, à cause de la maigreur de leur solde, avait fièrement planté sa bannière au nom de la Duchesse Anne Noémie Pestilence de l’Entredeux, souveraine d’un petit duché de Basse Bretagne. Une annotation dans la marge annonçait que le capitaine avait accordé à chaque membre de l’équipage une demi dame-jeanne de jus de pruneau et une galette séchée, sitôt l’annexion de cette partie du monde encore mal définie.
Fils batard d’une paysanne bretonne et d’un hobereau britannique, le jeune RMI n’avait pour tout avenir que de garder le troupeau de cannes à la ferme maternelle quand, à l’occasion de la foire annuelle de Kerpré-les-Greloux, il put approcher un vannier qui refaisait le cannage de chaises. Il décida sur le champ que ce ne serait pas son métier et poursuivit son chemin !
Avisant sa voisine, Jeannette, qui enrubannait un mannequin, il tanna sa mère afin qu’elle lui fit un costume de capitaine, prévoyant de commander bientôt un navire. Celle çi tenta de l’en dissuader, lui contant moult histoires de cannibalisme, de scorbut et de contrées ne connaissant même pas le beurre salé, mais le jouvenceau tyrannique ne pensait que courses dans les mers du sud, pour commercer la cannelle et le safran, le poivre et la girofle.
Un funeste jour, peu après ses 31 ans, alors qu’il refusait de finir ses cannellonis à la farine de sarrasin, elle lui jeta une cannette à la tête, furieuse, et le bannit de la ferme, lui promettant des aventures minables, des repas de hannetons et des beuveries d’eau croupie. Le jeune RMI cria "Hosanna" aux quatre vents et alla chercher sa mule dans l’annexe, puis il prit la route.
Bateau Il parait qu’une grande forme lumineuse lui apparut sur le chemin pour lui faire l’annonce de sa gloire prochaine et lui remettre un anneau d’or cannelé. Les annales parlent de peu de choses ensuite, jusqu’à sa présentation à l’ANPE (ben oui, hein  suivez un peu ! La duchesse !) qui, oyant l’histoire de l’annonciation et voyant le bijou à son annulaire, décida de le dépanner en lui offrant un galion dont plus personne ne voulait.
RMI n’était plus si chaud de partir mais il était hors de question d’annuler et, pour éviter le bannissement, il fit mine de tomber dans le panneau. Après avoir soigneusement noté dans son annuaire l’adresse d’un bon charpentier de marine ainsi que l’emplacement de toutes les crêperies du monde connu, il promit d’annexer un morceau de quelque chose de grandiose, même si il lui fallait pour cela annihiler des tribus entières de cannibales.
Après soixante trois jours de navigation où il batailla avec la boussole, il aborda donc la cote et, le jour même de son anniversaire, posa le pied sur une terre inconnue. Ainsi se finit le récit gardé en l’Abbaye Saint Trognon des Bois sur un parchemin enluminé de fort belle facture. Je me dois néanmoins d’ajouter qu’un moine annota le parchemin en ces termes:
"A placer aulx arschives secrestes, a redescouvert le royaume d’Ecosse !"

Que l’Histoire est une belle matière quand elle est bien enseignée… je suis plutôt mauvais en Histoire malgré un professeur, en 5ème, je crois, qui allait jusqu’à bondir sur son bureau pour nous faire partager la fièvre des batailles. Comme quoi…

A propos Frederic

Pas de temps à perdre, redonne-moi un peu de ces délicieuses douceurs !
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Atelier chez Régine, L’Edifiante Histoire de RMI.

  1. Monique dit :

    Je n’ai pas commencé… et je suis terrassée par ce récit.

  2. marie-jo dit :

    Joli récit où je me suis égarée maintes fois ! Surprise, les femelles de canard en Béarn ne marchent qu’avec un N à cane. Je vois qu’en Normandie, vous avez les moyens ! 2 N… Pour m’y retrouver, il va falloir une deuxième lecture… tu vois quand c’est trop long…

  3. Frederic dit :

    Aïe, pris la plume dans l’encrier à rajouter des lettres… j’admets volontiers mon erreur sans la corriger, pour que chacun puisse voir que je suis faillible. Je suis plutôt fier de mon écrit, si il vous invite à y retourner, c’est qu’il n’est pas si mauvais malgré sa longueur.Tu admettras, MarieJo, qu’il eut été dommage de se passer de certains détails !Bisous, mes lectrices 🙂

  4. ♥♥♥Ghislaine♥♥♥ dit :

    http://fr.wiktionary.org/wiki/arcanneVOIR ICI POUR ARCANNE AVEC 2 N…..mon charpentier sait de quoi il parle c’est son métier !!arcanne/fémininCraie rouge dont se servent les charpentiers pour tracer leur ouvrage…………..

  5. ♥♥♥Ghislaine♥♥♥ dit :

    long récit pour un RMI qui va se retrouver SDFs’il continue ses frasques !!

  6. ♥♥♥Ghislaine♥♥♥ dit :

    Si tu as une bonne vodka avec un jus d’orange j’arive !!Mais je te laisse les arcannes, suis bonne fille hein ????

  7. ♥♥♥Ghislaine♥♥♥ dit :

    voila le R pour venir plus vite .rires !!!

  8. marie-jo dit :

    Je suis revenue comme promis (après avoir débarqué Clément chez ses parents.. ouf !) suivre les aventures de RMI. je ne le regrette pas, toujours aussi rocambolesque. Allez, je vais passer au billet qui précède celui-ci, je ne l’ai pas encore lu. Big bisous.

  9. ♥.҈.҈.♥. Zéphyrine dit :

    A force de chercher comment mettre un petit air de violon derrière mon billet "violon", je ne me suis pas baladée sur le net..Mais que vois-je ce soir (alors que je dormais devant la belle pièce de théâtre sur la 2 ) je passe voir mes coms, et je tombe sur ce récit rocambolesque..Alors toi, tu dors aussi quelques temps, tu fais le mort et tout à coup tu mets le paquet..Et quel paquet..Je me demande toujours où tu peux aller chercher de telles idées..

  10. josy dit :

    … une demi dame-jeanne de jus de pruneau !!!!!!!!! Bonjour les dégâts !!!!!!!!!!!Il fallait une belle plume comme la tienne, pour que je lise cette aventure jusqu’au bout ! Ah!si les livres d’histoire nous contaient si bien les choses ! Ce qui m’embêtait le plus dans les cours, c’étaient les dates ………

  11. Frederic dit :

    Les idées, peut être que je les trouve justement parce que je ne bois pas de jus de pruneau… allez savoir. Ça arrive comme ça, d’un coup, après un premier élan vers le vide, tout se peuple de personnages et de situations qui vont aller coller au sujet, par la grâce de l’imagination.Remettons les rédactions au gout du jour, redonnons des lectures de style à nos jeunes esprits, jetons les téléviseurs par les fenêtres et, peut être, l’imagination reviendra.

  12. babou dit :

    Tu es trop fort en écriture, bravo bravo je suis admirativebzoubaboucherouge

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s