Les fèvres, seconde partie.

J’ai mis en ligne les photos faites lors de cette manifestation sous le titre Fèvres 2009. Outre la manifestation proprement dite, j’ai quelques photos du château et de la collégiale d’Eu, bâtiment chargé d’histoire et abritant moult ossements célèbres… localement. Je vous suggère d’aller voir le site de la Ville d’Eu pour un résumé de son patrimoine.
Ces lieux, je les parcourais dans mon enfance, allant même jusqu’à tenter de pénétrer les souterrains du château. Nous étions jeunes et inconscients et puis, tout comptes faits, sans doute que tout cela était bien anodin et que seules nos imaginations exacerbent les aventures.

Retour aux Fèvres, donc, avec un artiste qui réalise de fort jolis vases dont vous pouvez voir un exemple ici, Christophe DESVALLEES. Ce qui est attirant dans ce travail, c’est que l’artiste lui même propose des stages d’initiation et qu’il n’habite pas loin de chez moi; mon épouse semblait très intéressée. Quand à moi, outre que je me dis qu’apprendre à manipuler un marteau devrait être enseigné à toutes les jeunes filles, je pense que ce travail peut convenir à une femme, je vous en ai d’ailleurs parlé dans le précédent chapitre.

P1080971_1     P1080973_1

P1080957_1 J’ai aussi remarqué le travail de Pierre PRADEL, qui mélange métal et os pour recréer des bêtes fabuleuses. Ses sculptures me rappellent certains accessoires barbares, casques de guerriers dans des films de fantasy.
Pour finir avec ces travaux, je vous ai trouvé deux sites que j’ai aimé à propos de la coutellerie. Les artisans qui travaillaient des lames damassées m’ont vraiment intéressé par leur technique autant que par le résultat. J’ai pris conscience du travail fourni et de la passion de ces gens qui sont tellement tributaires de hasard, enfin je crois.

Le premier est Brut de Forge et il parle de couteaux par la voix d’un artisan passionné. Je suis "tombé" sur ce site à partir de cet autre qui est plus généraliste avec des définitions d’aciers, de forge… etc., vraiment très complet pour le novice.

En conclusion, les artisans du métal sont très divers et point n’est besoin d’un gros ventre ni de bras épais pour se mettre à l’ouvrage. Une belle découverte !

Publicités
Cet article a été publié dans Arts. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Les fèvres, seconde partie.

  1. marie-jo dit :

    Tout ce qui touche à l’artisanat est passionnant. Les métiers qui allient feu et eau sont fascinants. Le travail du verre est extraordinaire, celui de la terre l’est tout autant. Quelle chance ont ces hommes qui peuvent traduire en objets réels les belles images qui germent dans leur tête. Tiens, le mien d’artiste était pâtissier, tu le sais. Et bien, voir ce qu’il savait faire de quelques grammes de farine, de sucre et autre ingrédients m’a toujours étonnée. Un travail très éphémère pour lui, tout était croquer après un bref passage en vitrine !!! merci pour les liens que tu as mis.

  2. PAT dit :

    merci Frèdcréer une pièce avec fer bois autres………………….des artistes nous sommes tousjuste qu’il faut trouver son artstoi tu as l’art d’écriremoi je peinsfais poterie aussiil est vrai que tout matériaux peu être fascinant à travaillerdonner un objet, un résulatats et que c’est beau

  3. Mitchî dit :

    Souvent très interressant le travail artisanal, les "ventres jaunes" de l’écrivain Jean Anglade en parle bien.Bonne journée et merci pour tes coms.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s