A la conquête du champ de fraises.

Atelier d’écriture chez Régine

Syllabe de la semaine: LEU

P1070222 La brise jouait dans les épis, faisant frissonner les coquelicots et se balancer les bleuets. Une couleuvre paressait au soleil sur un affleurement rocailleux près du champ de choux-fleurs. Quelques footballeurs couraient mollement à la queue leu leu sur une pelouse parsemée de fleurs. Une ensorceleuse au système pileux d’un blond doré profitait de la chaleur pour améliorer la couleur pain d’épice de sa peau.
Loin de la cité des travailleurs tuberculeux, d’une pâleur à faire peur, un écrivailleur sortait d’une sieste crapuleuse avec une contrôleuse particulièrement chatouilleuse. Un carreleur aux mains calleuses testait le coup de langue d’une cajoleuse frileuse qui refusait d’ôter ses habits. "Morbleu, ronchonnait l’artisan, en la considérant de son œil globuleux, je ne suis ni galeux, ni scrofuleux ! Te voilà bien scrupuleuse ! raillait-il encore, chamailleur."
Dans un petit appentis, un bricoleur gouailleur réglait le gicleur de la fabuleuse fleuriste tombée en panne de voiture. Il lui proposerait plus tard de lui faire traverser le fleuve en barque avant qu’il ne pleuve, mais la belle refuserait. Elle hésitait déjà entre un empailleur graveleux et un valeureux tirailleur, pour le meilleur ou pour le pire.
Au milieu de ces scènes chaleureuses, un engin anguleux trônait dans un champ. Dessous, un liquide noir et huileux gouttait doucement sur la terre argileuse. Au sommet, une silhouette musculeuse, vêtue d’un bleu de travail, plissait des yeux bigleux.

autobl10 Une silhouette se glissa dans l’ombre du vieux tilleul. Fred essuya la sueur sur ses sourcils broussailleux, brancha le haut-parleur de l’automitrailleuse et toussota pour tester le son:
"Dites, la resquilleuse ! Je ne voudrais pas jouer les pinailleurs, mais vous entrez dans mon champ de fraises. Il ne faudra pas pleurnicher si il se passe des choses inattendues. J’ai la puissance de feu d’un torpilleur, qu’on se le dise ! Et aucune pitié pour les cambrioleurs." Il effleura la gâchette de sa mitrailleuse et repris d’une voix mielleuse:
"Je vous parais peut être pointilleux, voire même râleur, mais une enjôleuse ne me flouera pas frauduleusement. Ma leucémie s’estompe quand je mange ces merveilleuses fraises. Elles valent les meilleures médications et elles flattent merveilleusement mon palais. Elles sont le fleuron de mon jardin. D’ailleurs, j’en fais même des confitures pour en tartiner mes crêpes à la Chandeleur. Allez, file, pouilleuse, bleusaille, tuberculeuse ! Ou bien je te passe à la niveleuse !"tracteur2
Dans le champ, la pilleuse se gondole sous les assauts de l’orgueilleux batailleur:
"Ta g…. , répond elle au brailleur ! Espèce de bateleur, pleutre hâbleur ! Pose ce balai et descend de ton tracteur, artilleur de mes deux ! T’as encore picolé, c’est scandaleux ! Et je ne suis pas ton souffre-douleur, parbleu ! Querelleur pustuleux…"
Un coup de gnôle de son filleul breton, bouilleur de pommes, un petit rayon de soleil qui l’effleure, et voilà notre bon Fred, d’habitude sourcilleux et méticuleux, qui se transforme miraculeusement en picoleur persifleur prêt à rouler sur le linoleum, certes, mais toujours premier à se fourrer dans des situations périlleuses. Tout à coup, il a un gros coup de fatigue… et des envies de moelleux. Peut être même d’une cuvette…

Je vous ai fait un lot, il y en a tout juste 100.

Publicités
Cet article a été publié dans Atelier. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour A la conquête du champ de fraises.

  1. ♥.҈.҈.♥. Zéphyrine dit :

    Ca ne m’étonne plus qu’à l’heure actuelle tu aies un gros coup de fatigue..Quel texte, sacrebleu!..100 mots, je ne les aie pas comptés, mais je te fais confiance.T’es beau sur ton tracteur en picoleur, persifleur…Que dire, à part qu’il ne doit plus te rester de temps pour dormir avec des textes aussi longs..Mais mes ateliers n’ont pas de limite de longueur..courts ou longs, l’essentiel est de se régaler!

  2. PAT dit :

    et ben dis doncun livre une grande histoire tout avec 100 leuj’en reviens pasbravobisoussssssssssssss

  3. Emeline dit :

    Ouah, 1er texte que je vois si long!!!

  4. Brige dit :

    Et c’est ici que je m’aperçois de tous ces LEU auxquels je n’ai pas pensé ! des plus courants (fleuve, tilleul, par ex.)aux un peu plus particuliers : linoleum, empailleur, chandeleur,…………… j’en passe et des meilleurs…)Je suis très impressionnée par une telleu abondance !! Bravo Fred !!Mais je ne peux partir, sans faire, comme d’hab, la pinailleuse :Persif(f)leuse : tu en mets un ou 2 de F ??? décide-toi et sans te tromper, la brigade orthographique va repasser !lol, heu, leu, lol !!..etc………..

  5. Frederic dit :

    Après vérification auprès du…. Petit Robert, un fils de Roger peut être, persifleur ne prend qu’un seul f, malgré ce qu’en dit mon correcteur orthographique intégré. Je persifle et signe, donc :-)Qu’elle vienne, la brigade, nul doute qu’elle trouvera autre chose. Je ne suis qu’un homme, après tout !

  6. ♥.҈.҈.♥. Zéphyrine dit :

    Non, pas persifleur, c’est juste: mais y a 2 fautes…Je t’en souffle une:…les meilleurEs médications…y en reste 1!..Et peut-être écrire "s’il" au lieu de "si il"..Mais il y en a encore une…Et toc Brigitte tu en avais oubliées et celle annoncée n’en est pas une!

  7. Framboise dit :

    Je n’ai lu que le texte, et si fred nous faisait passer ses textes pour des leurres? Pour nous éprouver….

  8. Brige dit :

    Ma chère Régine, chausse tes lunettes de 7 lieues, notre ami Fred a écrit persiffleur avec 2 F à un certain endroit !!Quant à la seconde faute, zut, ce soir, je suis fatiguée, je chercherai demain si je repasse dans ce champ de fraises !!Grand bonjour bonsoir à notre hôte et à toi !!

  9. Frederic dit :

    Zuuuut, je ne peux donc plus prétendre à la centaine !Je vais m’atteler à une correction très bientôt… Brigitte, je m’incline respectueusement devant ta sagesse et ton oeil perçant !

  10. Hermione dit :

    Fin d’un mythe : Fred a les sourcils broussailleux….Bouh… Bon trève de plaisanterie, ton texte est épatant et 100 mots, c’est un record. je n’ai pas compté, mais je te crois sur parole !Bonne fin de journée ! Hermione

  11. Frederic dit :

    Et voila, j’ai corrigé la faute signalée par Régine et remplacé le persifffffleur mal orthographié par un hâbleur.Je retrouve les 100 mots et je contente deux amies sévères mais justes 😉

  12. ♥.҈.҈.♥. Zéphyrine dit :

    Oui mais la faute que j’ai vue y est toujours!..et le "si il" aussi!..Bon, tu as le temps de voir et de corriger, demain je ne suis pas là, je ne viendrai donc pas t’ennuyer…je laisse le soin à Brigitte de chausser ses lunettes de sept lieues…

  13. marie-jo dit :

    Régine, Régine… chut ! Descends sur ton premier commentaire ! Et à moins de me tromper tu as fait une faute "toi aussi ! hi hi hi !je ne les "ai" pas comptés et pas "aie" ! C’est un passé composé et non un parfait du subjonctif ! pardon d’être passée par là ! hi hi hi

  14. Frederic dit :

    Je suis mort de rire, les filles, mais juste parce que je n’ai pas d’examen de français à passer sous votre surveillance sinon, j’en mouillerai aussi ma culotte, mais de peur :-p

  15. Marie dit :

    mais purée , Fred a fait un superbe billet……………Fichez-lui l paix avec ses fôtttes……..Il a déja assez avec ses péchés………………………………

  16. Brige dit :

    Me voici, l’oeil tout frais de rosée matinale : Marie P. : tu es trop laxiste avec ce picoleur persiFleur !!Régine :ok, je vois la fôte dans le texte, mais Marie-Jo a raison pour ton 1er com !!Marie-Jo : ton oeil impitoyable surpasse le mien !!Fred : "d’ailleurs, j’en faiS même des confitures…"correcteur orthographique intégré : kes cé ke ça ???PS : ton texte est super, Fred !!!!

  17. ♥.҈.҈.♥. Zéphyrine dit :

    Oh, pis flûte, je ne joue plus!….lol!

  18. zazabelle dit :

    et bien dis donc un exploit pour ces leubravo!!rien a rajouterbises

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s