Atelier écriture… PREsident !

Atelier d’écriture chez Régine… cette semaine, nous jouons avec PRE !

Le président lançait des imprécations à l’apprenti présentateur, pressentant un dépressif de la comprenette. Toute compression de personnel précédemment présentée et âprement entreprise devait se comprendre en termes de prévention en ces temps de dépression économique. Alors, qu’on ne lui court pas sur le haricot et qu’on cesse de l’interrompre ! Zut !
Son amour propre en prenait un coup, lui qui s’éprenait des ces luttes, prêchait l’empressement et la suprématie de l’apprentissage par rapport à l’empreinte sociale, il supportait mal l’épreuve. Il avait expressément demandé qu’on prépare avec soin toute intervention présupposée délicate. Son assistante empressée avait acquiescé, préconisant des remèdes qui se révélaient des a-peu-près répréhensibles, impropres à ses desseins, totalement incompréhensibles. Si tout ça ne lui valait pas prématurément une surpression artérielle avant les prochaines présidentielles, il aurait de la chance.avec-sarkozy-tout-est-possible
En avant-première, le préfet allait sauter, chose sûre, juste pour lui apprendre l’âpreté de la vie. Veuillez agréer, monsieur le présomptueux, l’expression de mon présidentiel courroux. Et paf ! Vue imprenable sur un placard, et tu essaieras de te représenter ! Son beau visage expressif s’empourpre !
Plutôt qu’un prêche empreint de compréhension, s’empresser de lui presser le citron. Du calme ! Il se gratte le prépuce, prérogative prétendument préhistorique; l’impression d’une décompression express est immédiate. Ne pas se laisser corrompre par ces imprévisibles prédicateurs d’apocalypses. Il faut plutôt entreprendre de les impressionner par une imprescriptible prestation, en bon prestidigitateur qu’il est.
Parler du préservatif sur les présentoirs ? Déjà proprement expédié par un suprême prélat !
Prédire la fin du monde face à un expresso ?
Prétendre dans un hôpital être roi de la compresse pour prélever plus de prébendes ?
Corrompre un impresario pour mieux présenter son inexpressive prétentieuse ?
La fatigue le gagne, irrépressible et oppressante, il ne peut se méprendre. Sa prestance a besoin du pressing et d’un nouvel apprêt. Il faut être prévoyant ! Tournant les talons et surprenant l’assemblée, il sort le premier.

Je n’étais pas parti en pensant à quelqu’un de particulier mais le sujet s’est imposé de lui même. Pardon si j’en froisse certains, tout ça reste de l’humour… noir !

A propos Frederic

Pas de temps à perdre, redonne-moi un peu de ces délicieuses douceurs !
Cet article a été publié dans Divertissement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Atelier écriture… PREsident !

  1. marie-jo dit :

    C’est souvent comme ça ! On croit ne penser à personne et en définitive, en "quelques" mots, la messe est dite ! Bravo Frédéric, superbe billet. Si tu n’avais pas mis la photo de ce "grand" personnage, je n’aurais pas vu de qui tu parlais ! hi hi hi ! Bisous. Bonne nuit, à demain !

  2. PAT dit :

    et ben tous ces preet grand texteBravo tu es maouscostosFélicitations de Patbiseeeeeeeeeeee

  3. josy dit :

    Gloups, je vais retirer mon poooooooovre texte ! et imprimer le tien !

  4. josy dit :

    Bof faut bien des premiers et une dernière … je serai donc celle-là ! (lol)

  5. zazabelle dit :

    quelle ne fut pas ma surprise de voir cette photo..un si gentil homme économe pour la france..comprehensif…partageur…pas voyant…beau parleur…droit fier…..charmeur quoi……je m’attendais a voir ta photo fredo…mis a part ceci….c’est un tres beau texte…tu arrives encore a nous épater….en parlant de la realite..

  6. Frederic dit :

    @Marie-Jo:Je comprends, tu es loin de la capitale et il n’y a pas eu de visite du "grand" homme par chez toi….@Patricia:Merci de quitter un instant ce danseur bellâtre pour moi 😉 Bises ausssssssssssi !@Josy:Ton texte est excellent… et j’adore tes récits d’enfance. Tu es loin d’être dernière… mais c’est drôle ton premier commentaire, parce que quelqu’un, ce soir, m’avait dit une chose semblable. N’arrêtez jamais d’écrire, les mots sont le sang de l’humanité.@Maîtresse Zazabelle:Au début, je croyais que tu parlais de moi… Si tu veux ma photo…. on peut s’arranger, je dois en avoir qui trainent quelque part.

  7. Marie dit :

    Excellent ce mot sur " le petit Nicolas"!!!!!!!!Avec toi, tout devient possible!!!!!!!!!Quand j’ai vu le titre, je pensais au Camembert" Le Président", ensuite à la lecture, j’ai remarqué que c’était coulant………..mais à ne pas prendre avec une baguette et un coup de rouge……………ce Président!!!!!!!!!!Génial, une fois de plus.Biz

  8. zazabelle dit :

    desolee pour la photo mais deja celle de nico suffit..pas besoin de plus de moments me dérangeant lol(suis gentille dans les termes là lol)

  9. ♥.҈.҈.♥. Zéphyrine dit :

    Je comprends mieux maintenant pourquoi certains se cachent derrière un présentoir lors de leur prêchi-prêcha….Ce n’est pas pour lire un texte écrit par une secrétaire présélectionnée, mais pour pouvoir se grater le prépuce avec précaution!..OUPS!

  10. Brige dit :

    Est-ce qu’il en reste encore "certains" que ton texte pourrait froisser ?? Qui et ou sont-ils, moi, j’en connais pas….Excellent texte au demeurant….un sujet en or, faut dire qu’avec Sarko et Benoît, ya de la matière….encore faut-il la présenterprestement, sans prendre de gants ! Ne prenons pas de gants etpréconisons le remplacement de la distribution d’ hosties, proposé par Josy, par un lancé de préservatifs du haut de la chair(e) de vérité !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s