Ami des bêtes

(Ecrit le 16 octobre 2007 – J’ai hésité a republier ça… mais c’est moi, 100% moi)

Mardi, 21 heures, la nuit est tombée sur la ville…
Au loin les mouettes criaillent à la recherche d’une poubelle mal fermée. Près de moi des lapins traversent le bitume d’un parking. Bientôt les étourneaux vont se rassembler sur les toits, près des cheminées, dans le but de passer l’hiver au chaud.

Je ne vais pas tenter une leçon de morale ou je ne sais pas quoi; j’ai juste eu cette image d’une faune dite sauvage qui profite de nos activités, de notre "civilisation". Tout ça se ressent dans d’autres pays: ce sont des ours qui font les poubelles au Canada, des alligators qui viennent croquer du Mac Cocker sur les pelouses de Floride, des hérons qui viennent déguster des amuse-gueules dans des écloseries de poissons au Japon.
Et, au delà, j’ai une autre image…
Je ramasse chaque année du blé tombé des remorques pour nourrir mes oiseaux l’hiver, je glane du maïs dans les champs pour mes colombes ou mes souris, je vais distribuer quelques croutons aux canards ou aux lapins. Bref, je donne à manger aux animaux, et c’est là que quelque chose me perturbe un peu.

Voyez ce rayon de supermarché consacré aux chiens, chats et oiseaux. Voyez cette nourriture commercialisée pour nos compagnons à pattes, comme nous disent leurs défenseurs. Et je ne parlerai pas ici – enfin si, je le fais là – des soins médicaux, chirurgicaux, des médicaments hors de prix qui leurs sont réservés.

La seule chose qui m’intéresse dans les croquettes Miam c’est que les merdes des chiens qui en mangent se tiennent mieux que s’ils avaient mangés des Crounch. Ca économise des cols de fémur, c’est le seul point que je retiendrai.

  • Combien de traitement anti paludéen pourrait-t’on financer avec le vermifuge de Kiki le labrador ?
  • A combien de sacs de riz équivaut la vasectomie de Prince, le persan persécuté ?
  • Combien puis-je donner de lait à un enfant si j’oublie de faire friser Vaseline, mon caniche mordoré ? (et ne cherchez pas de contrepèteries dans tout ça, merci!)

Un proverbe dit: "Qui n’aime pas les bêtes n’aime pas les gens !" . Sans commentaire…

C’est pas génial comme humeur du jour, je le concède, mais c’est tout ce que j’ai en magasin; le reste est parti chez les défavorisés pour qu’ils puissent se réchauffer. 😉

Publicités
Cet article a été publié dans Humeurs. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s